Evoluer, chercher un nouvel emploi, se réorienter : autant d’étapes qui amènent à prendre du recul par rapport à son parcours, revisiter ses expériences réussies, réfléchir aux compétences acquises et qui pourront être transférées vers un autre projet.

Pour aller vers un projet motivant, en accord avec soi-même, ses compétences mais aussi ses valeurs,  ses intentions, ses espoirs, la question se pose de savoir comment faire le tri entre ses expériences : lesquelles mettre en avant, sur lesquelles s’appuyer et pourquoi.

Une façon de procéder est de lister ses expériences réussies, professionnelles voire extra-professionnelles.  L’intérêt des activités extra-professionnelles c’est que ce sont des activités choisies dans lesquelles  une personne a pu développer des compétences transférables vers une activité professionnelle. Elles peuvent aussi parfois fournir des pistes d’évolution nouvelles.

Il est utile de décrire ces expériences de façon la plus précise possible pour pouvoir ensuite être capable d’en parler, les mettre en valeur, en tirer les fils directeurs qui donnent la cohérence à son parcours.

  • Qu’ai-je réalisé (donner un nom à cette réalisation) ?
  • Comment ai-je procédé ?
  • C’était où, quand avec qui ?
  • Quel était l’objectif de cette action (pour l’organisation, l’entreprise) ?
  • C’était dans quel contexte (parfois le contexte a pu être contraignant, difficile mais j’ai quand même réussi) ?
  • Avec quel  résultat (en donnant des faits précis, des chiffres) ?

A ce stade, les questions permettent de mettre en évidence des compétences qui reviennent de façon récurrente. On peut utilement le compléter en poussant plus loin le questionnement :

  • Comment je me suis senti après ?
  • Quelles conséquences cette expérience a-t-elle eues pour moi ? Que m’a-t-elle permis ?
  • A quelles valeurs cette expérience se raccroche-t-elle pour moi ?
  • Qu’est ce que cela dit de ce qui est important pour ma vie ?
  • Est-ce que cela me fait penser à une autre expérience ?

Ainsi, une histoire de la vie professionnelle se construit, des liens se tissent entre les expériences. Le projet professionnel peut alors s’appuyer à la fois sur vos actions concrètes et sur ce qui est important pour vous.

Cet article s’appuie sur les écrits de Dominique CLAVIER,  Accompagner sur le chemin du travail (Editions Qui plus est, 2014) et Lionel ANCELET dans Comprendre et pratiquer l’approche narrative (Ouvrage collectif, InterEditions, 2010).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *